dAMM, un AMM alimenté par L2
0x568B
April 23rd, 2022

Initialement publié en anglais par StarkWare le 4 Avril, 2021

Un AMM L2 compatible avec la DeFi

TL;DR

  • L’efficience du capital est un sujet de préoccupation majeur lors de l’examen des solutions L2 pour la DeFi.
  • La raison: on suppose que la liquidité se fragmentera entre les solutions L1 et plusieurs solutions L2.
  • Présentation de dAMM (anciennement appelé Caspian) – AMM décentralisée. Nous proposons un nouveau design AMM alimenté par la L2. Cet AMM laisse des actifs sur L1, ce qui entraîne une liquidité défragmentée et une meilleure efficience du capital.
  • StarkEx 3.0 (à venir en juin 2021) prendra en charge dAMM.
    Il inclura deux nouvelles primitives nécessaires pour implémenter le dAMM: L1 Limit Orders, et Batch-Long Flash Loans.

Contexte

Les AMM sont des outils important de la DeFi. Ses qualités essentielles – autonomie, composabilité et amorçage de liquidité (bootstraping) – font des AMMs la première pierre du lego DeFi. Depuis ses débuts avec Bancor et Uniswap, l’espace design AMM s’est développé dans plusieurs directions: des marchés spécialisés (par ex. Curve), des marchés généralisés (par ex. Balancer) aux marchés à impermanent loss (par ex. Dodo ou Bancor V2).

Comment les AMMs s’intègrent-ils dans un paysage en pleine croissance de L2 ?

Jusqu’à présent, les conceptions des AMM de L2 impliquaient de déplacer l’AMM dans son intégralité vers L2, y compris la liquidité, ce qui a entraîné une fragmentation indésirable de la liquidité de L1.

Nous proposons un modèle AMM alimenté par L2 qui permet de maintenir la liquidité sur L1 et les utilisateurs trade sur L2.

En plus de permettre aux Liquidity Providers (LPs) de L1 à participer sur l’AMM, cette conception permet également:

Qu’est-ce que dAMM ?

Un concept de haut niveau

dAMM est un AMM alimentée par L2. Il permet de passer de la liquidité sur L2 tout en restant, sur L1.

dAMM dispose d’un opérateur off-chain, qui traite des lots de transactions L2. L’opérateur est la seule entité qui échange un contrat AMM alimenté par L2 sur L1. Il imite la logique du contrat et propose des cotations basées sur l’état de l’AMM au début du lot, et les transactions subséquentes de L2 inclus dans le lot.

A la fin du lot, l’opérateur règle toutes les transactions en exécutant la différence nette par rapport au contrat AMM alimenté par L2. L’opérateur doit imiter la logique du contrat et l’appliquer au bon état comptable, afin que le contrat de L1 puisse servir de contrepartie aux opérations de L2.

Participants

Off-Chain

  • Opérateur : un market maker sans risque existant sur les lignes L1 et L2.
    L’opérateur agit en tant que coordinateur. Son seul objectif est de comparer les transactions de chaque lot entre eux et de faire correspondre la différence nette par rapport au contrat L1. Il règle des lots de transactions en utilisant des preuves STARK.
    Notez que l’opérateur est seulement fiable pour ordonner équitablement toutes les transactions. Pour supprimer ce point de centralisation, l’opérateur lui-même pourrait être décentralisé.
  • Traders : Alice et Bob sont des traders avec des fonds sur L2.
  • Fournisseurs de liquidités : Carol est un LP en L1.

On-Chain

Smart Contract AMM alimenté par L2
Ce contrat présente une interface AMM standard avec deux modifications majeures:

  • Seul l’Opérateur peut échanger contre ce contrat sur L1.
  • Le retrait est sujet à la Période de recharge de l’AMM (ACP).
    Pourquoi un ACP est-il nécessaire ?
    Rappelons que off-chain, l’opérateur propose à Alice un devis. Suite à cette cotation, si la liquidité de l’AMM de L1 augmente, le prix s’améliore; inversement, si la liquidité de l’AMM diminue, le prix dégrade. Pour cette raison, les dépôts peuvent être instantanés, mais les retraits ne doivent pas être effectués avant la fin d’un lot ouvert.

StarkEx: Le smart contract reliant la logique de l’AMM au moteur d’évolutivité off-chain StarkEx.

Quoi de neuf ? Batch-Long Flash Loans

Comme nous l’avons dit précédemment, StarkEx va bientôt ajouter deux nouvelles fonctionnalités : L1 Limit Orders et Batch-Long Flash Loans. Nous avons déjà décrit L1 Limit Order dans notre post DeFi Pooling. Introduisons Batch-Long Flash Loans.

Batch-Long Flash Loan (le prêt instantané par lots) est un Flash Loan (prêt instantané) qui n’est pas limité à une seule transaction ; il s’étend plutôt sur la durée d’un lot. Il offre à l’opérateur la possibilité de mint des jetons sur L2, à condition que ces tokens soient burn à la fin du lot.
Cela améliore l’efficacité de l’opérateur à servir d’intermédiaire, en simplifiant la fusion de plusieurs ordres limites en un seul, ou l’acheminement des transactions au sein de L2.

Opérations de base

Trading sur L2

  1. Alice/Bob demande/approuve un devis de l’opérateur
  2. L’opérateur fait correspondre les devis entre elles.
    Pour éviter de détenir des liquidités, l’Opérateur peut contracter un prêt instantané (qui, par définition, est remboursé à la fin du lot).

Parce que respecte la formule AMM, il peut:

  1. Générer un ordre limite L1 à partir de l’AMM
  2. Correspondre à la différence nette (qui équivaut au prêt instantané batch-long) avec l’ordre limite L1
  3. Preuve du lot/Envoyer la preuve
  4. Mettre à jour l’état

L1 Liquidity Providing

Pour les LPs, il n’y a aucune différence entre L1 et L2. Ils interagissent avec l’AMM via le smart contract L1, sans avoir à connaître son fonctionnement interne off-chain. Examinons les deux opérations de base d’un LP – dépôt et retrait:

Depôt

Le dépôt est une opération atomique: Carol dépose ses fonds sur L1 et reçoit son jeton LP. L’opérateur surveille la chaîne pour inclure de nouveaux dépôts à leur devis.

Retrait

Le retrait est une opération en trois étapes

  1. Carol verrouille ses jetons LP, déclenchant ainsi la Période de Cooldown AMM (ACP)
  2. L’exploitant doit signifier cette demande avant la fin du ACP
  3. Si le Gestionnaire refuse le service à Carol, après le ACP, elle peut se retirer au dernier ratio AMM connu, directement du contrat intelligent AMM

Conclusion

Pour ramener l’objectif premier de la DeFi, à savoir l’inclusion financière, nous devons réduire les coûts de transaction et éviter à tout prix la fragmentation des liquidités.
dAMM, une AMM alimentée par L2, est un pas dans cette direction. Elle minimise la logique L2 tout en améliorant l’efficacité du capital, permettant d’utiliser la liquidité L2 comme garantie superflue, c’est-à-dire à la fois comme garantie et comme rendement. Nous continuons d’explorer et de rechercher activement sur les concepts autour de dAMM.

Traduction faite par @cleminso

Arweave TX
sm9UXxKhjR7YlpTuZmuvzSp4SF1SZ0o-63kYucN41P8
Ethereum Address
0x568B12eBBE85521D2cd8a2C9B7a8EF3f48aa2d66
Content Digest
hziQxkk7TwdthT-2d-X3Lnv1MtVkTNJFsgLm5D3IlOo